Nombre de visites : 8

Cryptpad

Autre
Licence : GNU AFFERO GPL v3

Logo :

Porteur de projet :

Cryptpad
Proposé par : XWiki SAS

Année de lancement :

2014

État d’avancement :

Publié

Ambitions Néo Terra :

Ancrage territorial :

International

Origine :

Autre

Facteur reproductibilité :

Fort

CryptPad est une suite bureautique collaborative cryptée de bout en bout et open-source.

Une suite complète d’applications

CryptPad fournit une suite bureautique complète avec tous les outils nécessaires à une collaboration productive. Les applications comprennent : Texte enrichi, tableurs, code/markdown, Kanban, diapositives, tableau blanc et formulaires.

Crypté de bout en bout

Toutes les données sur CryptPad sont cryptées dans le navigateur. Cela signifie qu’aucune donnée lisible ne quitte l’appareil de l’utilisateur. Même les administrateurs du service ne peuvent pas voir le contenu des documents ou des données de l’utilisateur.

Collaboration privée

CryptPad est conçu pour permettre la collaboration grâce à des fonctionnalités telles que les drives d’équipe, le calendrier et le partage. Il synchronise les modifications apportées aux documents en temps réel. Comme toutes les données sont cryptées, le service et ses administrateurs n’ont aucun moyen de voir le contenu édité et stocké.

Entièrement open-source

CryptPad est un logiciel libre. Tout le monde peut héberger la plateforme à titre personnel ou professionnel. L’équipe de développement propose des abonnements et des contrats de support pour des déploiements prêts à l’emploi.

Public money = Public code

CryptPad est soutenu depuis 2016 par des bourses de recherche françaises et européennes telles que BPI France, NLNet Foundation, NGI Trust, Mozilla Open Source Support. Nous pensons que l’argent public doit financer du code public, c’est pourquoi le service est entièrement open source. Cela signifie que tout le monde peut utiliser, héberger et modifier le logiciel.

Financé par et pour les utilisateurs

Contrairement à d’autres plateformes, CryptPad n’offre pas de services « gratuits » pour vendre des données d’utilisateurs et encaisser des fonds pour ses investisseurs. Notre objectif actuel est d’être complètement financé par les utilisateurs par le biais d’abonnements et de dons. Il n’y a pas d’investisseurs qui attendent de profiter des données des utilisateurs (elles sont de toute façon cryptées), et il n’y a pas de « stratégie de sortie » puisque tout le code est déjà dans le domaine public.